Le petit cartographe I - Le dédale hazardeux

Portrait de Yann Décombaz

  1. C’est par une cave oubliée que l’on accède au Dédale Hasardeux. Derrière une étagère branlante se trouve un passage secret.
  2. Ce couloir taillé à même la pierre est percé d’une lourde porte en chêne verrouillée sur son mur sud. De plus, une fois l’angle franchi, une seconde porte donnant à l’ouest, elle aussi verrouillée, attend les visiteurs.
  3. Dans cette salle, une fosse de dix pieds de profondeur s’est remplie au fil du temps de toute l’humidité et les moisissures de ces couloirs. Qui sait ce que renferme le fond ?
  4. De lourdes et anciennes tentures parent cette petite sale. Toutes représentent des scènes d’une mythologie oubliée. Derrière l’une d’elle, une petite alcôve cache un passage secret.
  5. Un escalier qui s’enfonce dans les ténèbres vers une porte, cette fois encore, verrouillée.
  6. Deux vasques se trouvent à un mètre du sol et une seconde porte, entrouverte, se présente sur le même mur que la précédente. Si les deux sont refermées en même temps, les vasques se remplissent d’une eau magique qui soigne les blessés et réveil les défunts. Toutefois, les deux portes se verrouillent et, sans le mot de passe, c’est la salle entière qui se remplit, condamnant les infortunés intrus à une noyade éternelle.
  7. Un simple couloir avec un escalier assez abrupt et un passage secret.
  8. Cette sale présente une statue d’un être humain ceint d’une étrange couronne en bronze. Si on la lui enlève, elle s’anime.
  9. Un couloir dont les escaliers descendent. Si les visiteurs ne manipulent pas la torchère située près de la porte, un mécanisme escamote les marches et les envoie droit dans une trappe remplie de piques.
  10. Une salle contenant quelques objets semi-précieux.
  11. Ce qui emble être une ancienne cellule porte encore aux murs les fers qui entravaient les prisonniers.
  12. Ce couloir en S présente la particularité d’avoir un mur illusoire sur sa face sud. Derrière celui-ci est caché un coffre (certainement un mimic) qui garde une porte secrète.
  13. Voici un vestibule qui devait servir à la préparation d’un sombre rituel.
  14. Un simple couloir dont l’extrémité ouest a été muré.
  15. Ce dernier couloir présente la particularité d’avoir deux portes exactement identiques. De plus, l’une ne peut être ouverte si l’autre l’est déjà. Sans la couronne de la statue en 8, toute personne s’approchant  d’une porte est téléportée devant l’autre. Ainsi, passer de 15 vers 16 ramène à la porte séparant 15 et 14… Et inversement.
  16. La salle de sacrifice avec tous les outils du culte démoniaque (en or et incrustés de pierreries, bien sûr). Mais après tant de péripéties, il doit bien y avoir un gardien… non ?
     


sous licence Creative Commons : Attribution - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International