City Hall

Portrait de Yann Décombaz

J'ai testé City Hall ce soir. Voici donc mon avis :

L'univers, que je ne connaissait pas, est vraiment sympa et pose des dilemmes comme je les aimes. J'ai retrouvé un peu d'Equilibrium dans le côté "manichéen" de la loi,  ce qui permet de poser d'intéressant choix moraux aux joueurs. J'y ai aussi vu un petit côté Dark City dans l'ambiance générale de Londres ainsi que dans la capacité des écrivains à modeler la réalité.

Le livre laisse, par contre, trop de questions en suspend. Questions qui doivent trouver réponse dans le manga. Mais lorsque l'on crée un jdr basé sur une oeuvre, la lecture de celle-ci ne devrait pas être nécessaire pour appréhender les grandes lignes de l'univers. Par exemple, un écrivain peut-il créer plusieurs papercuts en même temps? Qu'en est-il de l'écriture mécanique? Enfin, ça me fait une bonne excuse de claquer du fric dans un truc que je n'achète jamais : Des Mangas. Merci Ankama!

Pour ce qui est du système, il est suffisamment simple pour être pris en main rapidement, mais suffisamment complex pour offrir un réèl intérêt, notamment avec les "jetons d'initiative". La création de personnage est rapide et flexible, parfait pour une petite partie rapide ou pour introduire un personnage pour une ou deux soirées. Dommage que le système gérant les PNJ et les Papercuts soit un peu trop confus à mon goût. L'idée que le MJ ne lance jamais de dés est bonne, mais mal expliquée et pas suffisamment bien exploitée.

Enfin, je terminerais sur la "Feuille de personnage avancée" disponible sur le site du jeu : Elle est moins pratique que la feuille de base, et c'est bien dommage.